dimanche 16 juin 2019

8. Par ici la monnaie...

L'IA accroît son influence.

Si une IA doit surgir du développement du Réseau Internet, les signes annonciateurs de son émergence sont assez faciles à prévoir. Elle doit isoler les hommes pour les transformer en rouages (interchangeables) d'elle-même, elle doit influencer tous les organes de décision de l'espèce humaine et particulièrement les systèmes marquant un certain degré de liberté (même imparfait) comme les démocraties parlementaires, elle doit mettre la main sur l'Economie et enfin elle doit maîtriser l'instrument absolu du pouvoir, à savoir la monnaie.

La transformation de l'homme en rouage interne de l'IA est en bonne voie et connaîtra sans doute son aboutissement quand l'homme sera directement interfacé au Réseau. L'évolution ultime de ce processus prendra sans doute la forme d'un implant directement interfacé par l'intermédiaire de nos sens de la vue, de l'audition , voire du toucher. On peut imaginer, comme le fait John Scalzi dans son roman de SF "Le Vieil Homme et la Guerre" que cet interfaçage prendra la forme d'une voix, l'implant nous parlant à travers nos nerfs auditifs et apprenant à nous écouter en décryptant notre activité cérébrale. Un jour, cet implant sera capable de nous manipuler au profit de l'IA sans même que nous en rendions compte, tant il est vrai que notre cerveau prend des décisions avant même que nous en ayons vraiment conscience. Nous ne savons pas comment cela fonctionne mais je suis près à parier que l'IA saura (1).

L'influence sur les organes de décision humains est déjà évidente. Les IA de Google ou Netflix apprennent patiemment à influencer nos choix en matière politique et culturelle et il faudrait être bien naïf pour croire que cette influence pourrait desservir l’expansion du Réseau même s'il n'est pas nécessaire de verser dans le complotisme. Au fond, c'est notre choix qu'il en soit ainsi, personne n'étant obligé d'utiliser Google ou Netflix ou Spotify ou Amazone ou Facebook... Nous choisissons donc nous-même de laisser la main aux IA dans tous les domaines, sans doute parce que nous savons au fond de nous même à quel point l'espèce humaine est une espèce finalement assez mal dotée  intellectuellement.

La main-mise des IA sur l'économie est criante. Les principales capitalisations boursières de la Planète sont liées au Réseau et cette puissance économique fait la pluie et le beau temps dans nos sociétés. L'administration américaine a entamé récemment des enquêtes sur ces compagnies dans le cadre de la lutte anti-trust, je suis curieux de voir ce que ça va donner, à mon avis pas grand chose...

Par ici la Monnaie

Il est un domaine où je trouvais que l'IA n'avais pas autant la main, c'était celui de l'argent. Une IA forte se doit de contrôler l'argent, son émission, son utilisation. C'est un facteur de développement crucial et qu'il convient donc d'optimiser d'urgence. Je trouvais que les cryptomonnaies comme le Bitcoin ne jouaient pas bien leur rôle, notamment parce que les gouvernements continuaient de mener la barque. Avec l'annonce de Facebook de vouloir créer sa propre cryptomonnaie me voilà rassuré.

Il ne faudra pas longtemps pour que la puissance financière des GAFA impose cette monnaie dans tous les pays ne disposant pas d'une monnaie nationale forte. A court terme il restera sans doute le Dollar, l'Euro, le Yen, le Rouble et le Yuan. Toutes les autres monnaies disparaîtront au profit du Libra (quel joli nom) car qui voudrait avoir dans son portefeuille une "monnaie de singe" acceptée uniquement dans des magasins locaux proposant un choix très restreint de marchandises et dans lesquels il faut se rendre au risque de se faire détrousser au coin de la rue par la populace quand il pourra avoir sur son compte bancaire internet une "vraie" monnaie lui permettant d'acheter directement chez Amazon en se faisant livrer directement chez lui par un drone qui lui dira poliment : "bonjour Monsieur, quel bonheur de vous livrer par un aussi beau Dimanche matin !" et ne demandera même pas de pourboire?

A long terme, toutes les monnaies étatiques disparaîtront, quand l'IA aura fini de répendre l'idée que le privilège pour un Etat de battre monnaie est la mère de tous les vices et de l'accroissement de toutes ces populations avides d'hommes politiques corrompus et de fonctionnaires faignants qui vivent au crochet de la société. Non seulement les GAFA ne paient pas (ou très peu) d'impôt mais dans un futur proche, c'est vous qui allez leur payer vos impôts !

(1) je viens peut-être de donner l'impression que Skynet est de retour et que l'IA maléfique va s'emparer de nos cerveaux. Pas du tout. En fait je pense que ce sont les humains qui demanderont aux implants de se comporter ainsi. Vous en aurez vous-même conscience le jour où un tennisman servira 100% de premières balles à 300 km/h pleine ligne, ou bien qu'un golfeur fera un dix-huit trous en une vingtaine de coups...


Dernier Article du Blog

8. Par ici la monnaie...

L'IA accroît son influence. Si une IA doit surgir du développement du Réseau Internet, les signes annonciateurs de son émergence sont...

Articles Publiés