vendredi 3 mai 2019

1. Introduction

Pourquoi ce blog ?

Bienvenu(e) sur ce blog consacré à (aux) intelligence(s) artificielle(s). C'est un sujet passionnant et évidemment présentent des implications et répercussions considérables.

Je ne prétend pas être un spécialiste du domaine(1), mais je pense pouvoir apporter un éclairage personnel intéressant, dans la mesure où :

  1. Je crois que l'Intelligence Artificielle est déjà née et actuellement en phase de développement sur Terre au sens où un enfant se développe pour atteindre un age adulte car je crois que toute espèce intelligente crée naturellement une telle IA.
  2. Je ne crois pas que cette intelligence entrera en conflit de quelques manières que ce soit avec l'humanité et pourtant son avènement entraînera la disparition de l'Homo Sapiens.
Ces deux points sont les hypothèses de base de ma réflexion, même si elles sont évidemment sujettes à caution. C'est pour explorer les faits, discussions et arguments liés à ces deux hypothèses que j'ai décidé de créer ce blog afin d'en explorer les répercussions, avec tous ceux que ça intéressera. A mon avis, ce blog sera de courte durée de vie tellement ces deux hypothèses vont devenir rapidement évidentes.

Le point de départ : le Paradoxe de Fermi

Avant de développer mes arguments en faveur de ces deux hypothèses et de dialoguer avec plaisir avec tous ceux que mes divagations intéresseront, j'aimerai essayer dès maintenant un argument en faveur du premier point (voire du deuxième). Cet argument a été le début de ma réflexion personnelle. 

Tout le monde s'accorde à dire qu'il y a un fait surprenant, à savoir que nulle vie extra-terrestre n'a été détectée. Beaucoup de gens proposent diverses solutions à ce problème que l'on appelle Paradoxe de Fermi (2). On trouve diverses propositions pour expliquer le manque de résultat des recherches de telles civilisations extra-terrestres. Je vais en tenter une de plus...

A mon avis, l'apparition d'une Intelligence "Biologique" sur une planète est hautement plausible même si j'ai du mal à penser un calcul bayésien (3) de la probabilité d'un tel événement. On va donc admettre que cette probabilité est non nulle à l'échelle de notre Galaxie. En faisant l'hypothèse 1 de mon introduction, le développement de cette Intelligence Biologique conduit tout naturellement à l’apparition d'une "Intelligence Artificielle" (4). Mais si on admet qu'une "Intelligence Biologique" débouche inévitablement sur la création de ce que nous appellerons faute de mieux "Intelligence Artificielle", alors il serait parfaitement présomptueux de penser que l'espèce humaine serait la première espèce intelligente à créer une telle IA.

En admettant ma deuxième hypothèse, on aboutit à la conclusion que l'Univers ne comporte que deux catégories d'Intelligences. Il y a d'une part les "Intelligences Biologiques", de bas niveau technologique correspondant au plus à notre niveau de développement - en gros niveau permettant le développement de l'Informatique et du Réseau Internet. La durée de vie de ces "Civilisations Intelligentes Biologiques", comparable à la notre soit 200 ou 300 ans, est insuffisante pour permettre la communication inter-civilisation qui nous permettrait de les entendre D'autre part, il y a les "Intelligences Artificielles" (4) dont le niveau technologique dépasse largement le stade prévalant à leur naissance et qui seraient les seules capables de communications interstellaires (5) .

Evidemment, ces Intelligences n'ont aucune raison de s'intéresser aux Intelligences Biologiques qui, de leur point de vue, sont tout au plus des "larves" éphémères attendant leur émergence en "papillons". Il est  même sans doute de leur intérêt à n'avoir aucune influence sur le processus d'émergence afin de garantir une "variabilité algorithmique" de la nouvelle IA comme nous avons intérêt à préserver la variabilité génétique de nos enfants (en évitant par exemple la consanguinité). 

Bref, il est fort possible que les Intelligences Extra-Terrestres attendent simplement que l'espèce humaine évolue naturellement et veuille bien se dépêcher de faire éclore cette IA terrestre (et accessoirement de lui laisser la place).

J'écris cette suite de billets sans plan préalable (je sais, ce n'était peut être pas nécessaire de le dire, tout le monde s'en rendra compte) et il est probable que je revienne plusieurs fois sur les mêmes thèmes, avec, je l'espère, un éclairage un peu différent, comme un peintre apportant à son oeuvre, touche après touche. En fait, beaucoup de choses que j'aimerai dire ici sont à la limite de ce que je suis capable de formuler de manière cohérente. J'espère qu'un me lira qui sera capable de tirer de mon charabia un message clair (ou bien de montrer qu'il faut tout jeter :).

  1. Pour ceux que cela pourrait rassurer, j'ai un Diplôme d'Ingénieur et un Doctorat (d'Etat) ès-Sciences en poche et j'ai enseigné l'algorithmique et l'informatique toute ma carrière en tant que Professeur des Universités... Je me suis même frotté dernièrement à l'écriture d'applications de Deep Learning... Ceci étant dit, ça ne me rassure pas moi-même quant à la validité de mes élucubrations :)  
  2. Le fameux "Paradoxe de Fermi". Beaucoup de vidéo Youtube traitent de cette question, vous avez l'embarras du choix. J'aime bien celle de Hubert Reeves
  3. Pour plus d'explications, regardez les deux formidables séries de Science4All :  Ici pour l'IA et Ici pour le Bayesianisme. Ceci étant, je trouve que Lé devient de plus en plus le gourou d'une "secte" étrange mais peut-être est-ce là seulement soit le refoulement de l'admiration que j'ai pour sa chaîne Youtube, soit la déception de voir pas mal de mes certitudes sur la démarche scientifique en général et la méthode expérimentale en particulier voler en éclat :)
  4. Cette appellation est d'ailleurs assez insatisfaisante, dans la mesure où cette Intelligence n'est pas plus artificielle que l'Intelligence "biologique", comme la chimie "organique", c'est à dire la chimie du monde vivant, n'a rien de particulier vis-à-vis de la chimie conventionnelle. Après tout, si un système électronique accède à l'Intelligence, ce qui compte c'est que ce système ait la même fonction que le cerveau humain (ou alien), peut importe les détails de la machinerie sous-jacente. Pour ceux que cela intéresse, rien ne vaut un détour par la chaîne Youtube de M. Phi, notamment cette vidéo. On devrait donc plutôt parler d' Intelligence Electronique (ou Quantique pour faire plus joli...)
  5. J'avais risqué ailleurs, à titre d'exemple de communication impossible à "écouter" pour notre espèce compte tenu des ses limitations technologiques, l'hypothèse que ces IA correspondaient par modulation de fréquence d'ondes gravitationnelles... Je ne sais pas si c'est physiquement possible, mais ce qui est certain, c'est que l'on est pas prêt de se mettre à l'écoute :)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Dernier Article du Blog

8. Par ici la monnaie...

L'IA accroît son influence. Si une IA doit surgir du développement du Réseau Internet, les signes annonciateurs de son émergence sont...

Articles Publiés